Pourquoi nous avons commencé la Discipline Positive | Education


Discipline Positive | par Sarah
Hello, hello !

Comme vous devez maintenant le savoir, notre famille a déménagé aux Etats-Unis cet été. Mon mari a repris ses études pour faire un master en Construction Management. Comme je voulais que cette expérience serve à toute notre famille, et soit bénéfique pour nous tous, je me suis fixée plusieurs objectifs dont celui de passer ma certification pour pouvoir enseigner la Discipline Positive.
Si vous vous souvenez de ce que je vous avais raconté dans mon premier article sur la discipline positive vous verrez qu'un loooong chemin a été parcouru.

Je suis donc super heureuse de vous annoncer que je suis désormais une Certified Positive Discipline Parent Educator. Je sais qu'il y a des moyens de le faire en France mais c'était bien plus compliqué, alors je voulais profiter du fait d'être aux Etats Unis pour pouvoir le faire.

Depuis quelques temps je me dis qu'il serait bien de faire un article pour vous expliquez pourquoi nous avons commencé la discipline positive. Je voulais revenir un peu en arrière et si possible vous motiver vous aussi à suivre ces méthodes d'éducations qui sont pour moi vraiment efficaces.

Laissez donc moi recommencer du début...

Juste après la naissance de Julia, notre quatrième enfant, je me suis rendue compte que nous avions un très mauvais mode de communication avec nos enfants, surtout notre plus grand. Et que Lyse, notre deuxième commençait à avoir le même comportement que son frère, elle qui était très sage et obéissante.

Certains jours, je criais tellement (parce que clairement quand on demandait gentiment ça ne marchait jamais, et donc il fallait toujours crier pour se faire obéir) que j'en perdais presque ma voix. Je me revois dire un jour : "Moi les enfants, je les aime jusqu'à ce qu'ils commencent à parler, après ça, je ne sais pas faire!". 

Bref, un soir, je parlais avec mon mari Morgan et je lui disais que franchement je détestais ma façon d'éduquer les enfants, et que c'était mieux pour eux qu'ils aillent chez une nounou, parce que moi clairement je ne savais pas faire. Je lui ai dit aussi qu'il fallait que les choses changent parce que je n'avais pas fait 4 enfants juste pour être dégoûtée d'en avoir.

Je suis allée sur internet et j'ai tapé sur google : J'ai tout essayé, comment éduquer ses enfants.
Je suis tombée sur un blog, et sur quelques vidéos de personnes qui avait essayé la discipline positive et qui disaient que ça avait changé leur vie, et leurs méthodes de communication.

Iris m'en avait déjà parlé mais je n'étais pas prête à écouter... 

Mais ce soir là, j'étais prête. 

J'ai commandé le livre, je l'ai reçu le lendemain, et je l'ai fini en 2 jours. J'ai tout de suite adhéré. 

Toutes mes appréhensions et mes excuses se sont envolées.

Oui, c'était aussi fait pour une maman avec quatre enfants. Oui, j'allais pouvoir avoir un nouveau mode de communication avec mes enfants. Oui, tout le monde pouvait le faire. 

On est sorti avec mon mari pour mon anniversaire cette semaine là, et je lui en ai parlé. Je lui ai tout expliqué, que j'avais lu le livre, et que je ressentais vraiment que c'était ce dont notre famille avait besoin.

J'avais peur que le livre ne suffise pas alors j'ai cherché des cours, mais les seuls disponibles étaient très chers. Donc je me suis contentée de ça. Je n'ai pas trouvé beaucoup de ressources sur internet. C'est d'ailleurs pour ça que nous avons commencé une rubrique Discipline Positive sur le blog parce que j'avais envie de partager cela.

Quelques mois plus tard, une amie (merci Sophie) m'a parlé de ces cours proches de la maison. Ce n'étaient pas des cours officiels Discipline Positive, ça s'appelait "l'Atelier des Parents" mais toutes les méthodes sont les mêmes. Et c'était bien moins cher. J'ai donc suivi les cours et j'ai beaucoup appris. Mais il me manquait encore des réponses, et c'est là que je me suis dit que pour mieux apprendre il fallait enseigner. Je me suis donc inscrite, une fois arrivée aux Etats Unis pour obtenir mon certificat pour pouvoir enseigner la discipline positive. Cette fois-ci, j'ai eu le sentiment d'avoir toutes les ressources, tous les outils pour y arriver. Mais bien sûr, on a toute la vie pour apprendre.

Tout ce que je peux dire c'est que notre famille avait besoin de ça. Notre Josué avait besoin de ça aussi. Les choses vont beaucoup mieux, et chaque semaine, il y a des progrès, des deux côtés, de celui des parents et de celui des enfants.

Sincèrement, ça a changé notre vie. Et c'est pour ça que j'avais envie de partager cela avec vous, parce que si cela peut aider d'autres personnes, d'autres familles, je serai tellement contente pour vous.

Nous avons tous des situations familiales différentes, mais si je peux vous donner ne serait ce qu'un conseil, ce serait celui de lire le livre et de vous faire votre propre avis.

Vous pouvez le commander en cliquant sur ce lien, (non on ne m'a pas payé pour écrire l'article ;).

Sarah

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, dans le respect et la bonne humeur :)